Mudanças entre as edições de "Les filles qui courent"

De Sexta Poética
Ir para navegação Ir para pesquisar
m (cat)
m
 
Linha 24: Linha 24:
 
Veut courir derrière elle
 
Veut courir derrière elle
  
Et quand elles courent de joie vers moi
+
Et quand elles courent avec joie vers moi
 
Il n'y a rien de plus beau dans la vie
 
Il n'y a rien de plus beau dans la vie
 
</poem>
 
</poem>
  
 
[[Categoria:Solstag]]
 
[[Categoria:Solstag]]

Edição atual tal como às 21h12min de 22 de outubro de 2021

J'aime les filles qui courent
Je veux être le vent contre leur visage
Et faire partie du paysage
Qu'elles traversent

Les filles pressées, les anxieuses,
Les sportives comme les hâtives
Me font frémir d'amour
Dans les parcs comme dans les tours

Leurs regards déterminés
Affûtés comme une lame
Leur regards parfois perdus
Dans l'infini de leurs âmes

Une mission ? Une douleur ?
Un rendez-vous ? Un bonheur
D'amour ? Le désespoir d'une
désillusion ? Une perte, la mort ?

Une femme qui court n'a jamais tort
Selon mon cœur. S'éloigne, mon corps
Veut courir derrière elle

Et quand elles courent avec joie vers moi
Il n'y a rien de plus beau dans la vie